• Accueil
  • Plan du site
  • Nous contacter
  • Rechercher
  • Diminuer la taille de la police
  • Rétablir
  • Augmenter la taille de la police
IVRY LA BATAILLLE

Visite du patrimoine/Visitez Ivry/Calvados Morin

Calvados Morin

Au XIXe M. Edouard Lemaire crée « L’ABBAYE DE THELEME ».
Il n’y a pourtant aucun ecclésiastique dans l’affaire. C’est une allusion à l’œuvre philosophique de Rabelais dans laquelle cet écrivain du XVIe siècle évoque l’école idéale où Gargantua reçoit son éducation selon la règle : « FAIS CE QUE VOUDRAS ».
Le Thélème est une liqueur fabriquée à base de plantes.
Dans cette distillerie, en plus du Curaçao et du Quinquina doré, on pouvait également déguster l’Huile de Vénus, le Bouquet de la mariée et surtout la Crème de cocu !
Pour présenter ces liqueurs, l’équipe du marketing de l’époque fit fabriquer des bouteilles en formes d’amphore décorées et en verre parcheminé : des objets rares et très recherchés.
Dans les années 1870/1890 M. Edouard Lemaire collectionne les médailles au travers des expositions européennes.
Au début du XXe siècle, ses fils (Paul et Marcel) font creuser les caves plus en avant car il y est remarqué des conditions de vieillissement d’alcool extraordinaires.
Dans le show room, un meuble monumental remémore les récompenses obtenues aux différentes foires et expositions. (Il a été restauré dans les années 90 par Mme Poirier domiciliée à Sorel).
En 1945, après le bombardement de ses installations à Brionne (27) M. Morin achète la distillerie. Il s’y installe avec son matériel, son personnel et ses recettes. Là, ce chef d’entreprise passionné trouve l’endroit idéal pour le vieillissement de l’eau-de-vie tirée de la distillation du cidre et titrant quelque 70° au sortir de l’alambic. Ces calvados provenant de toute la Normandie seront commercialisés sous la marque  « UN BEC FIN ». Ensuite, afin de laisser une trace de son nom, sous sa propre marque  « CALVADOS MORIN ».
L’environnement unique des caves intervient pour une large part dans l’épanouissement des Calvados Morin. Creusées dans les collines crayeuses de la vallée d’Eure, les longues galeries s’enfoncent profondément dans la falaise. L’atmosphère très humide des lieux est idéale pour le vieillissement des Calvados élevés dans le silence et à l’abri des vibrations citadines. Cet « affinage » est une deuxième étape très importante dans le processus de vieillissement, l’hygrométrie ambiante frisant les 100% permet une baisse naturelle du degré, ce qui donne au final des eaux-de-vie plus souples et plus harmonieuses.
En 1994  M. Jacques Viry, qui était présent dans l’entreprise depuis 1945, reprend les rênes. M. Lercier, maître de chais réputé, qui était arrivé de Brionne avec M. Morin prendra sa retraite en 1985 et sera remplacé par M. Raphaël Lenormand.
De nombreuses médailles obtenues aux différents salons et expositions attestent toujours de la très grande qualité et la grande régularité des calvados élevés à Ivry la Bataille.
Aujourd’hui, la relève est toujours assurée par la même famille qui s’adapte aux marchés modernes tout en collectionnant les plus hautes récompenses nationales.
 
Site internet : www.calvadosmorin.com