• Accueil
  • Plan du site
  • Nous contacter
  • Rechercher
  • Diminuer la taille de la police
  • Rétablir
  • Augmenter la taille de la police
IVRY LA BATAILLLE

Visite du patrimoine/Visitez Ivry/Arsenal

Arsenal

Dès 1883, les Conseillers Municipaux d’Ivry la Bataille entament une réflexion sur les besoins d’un char funéraire communal. Une subvention de 700 frs de l’époque est octroyée. Lors d’une réunion de travail, le 7 mars 1884, une première tarification est mise en place. On décide donc que dans le projet de construction d’un Arsenal on devra penser au stationnement du corbillard. Les travaux se situent sur la Place des Fêtes, près de l’église. On va un peu vite en besogne en s’accordant un morceau de terrain appartenant aux Frères LECOMTE-DENIS ! Mais ces derniers, désirant participer au développement et l’embellissement de la commune offre généreusement la parcelle nécessaire face à l’entrée des caves appartenant au presbytère. Le 3 mai 1897 le cahier des charges de l’Arsenal est proposé. Le 20 mai, après une doléance du corps des sapeurs-pompiers, le Maire, Monsieur LEMAIRE, demande à changer l’orientation de la tour de séchage afin de permettre à ces derniers une meilleure place de manœuvre. Les plans sont revus et corrigés. Le 19 mai 1898 un procès verbal permet l’adjudication des travaux aux « Sieurs Berthélémy et Lozeray » entrepreneurs à Ivry la Bataille. Le 6 septembre 1899 l’Architecte E. Avard de la ville de Dreux réceptionne les travaux de l’arsenal. Après la seconde guerre mondiale, dans les années soixante, le corbillard « attelé du cheval communal » disparaît au profit d’un véhicule à moteur. Des modifications apparaissent nécessaires pour garer le véhicule mortuaire : élargissement de la porte, entrainant la perte du fronton, et déplacement de la cloison intérieure. En 1973 le besoin d’un centre de secours plus moderne et important se fait sentir. Un nouvel arsenal est construit rue de la bûchaille. Sur la place de l’église, l’ancien bâtiment sert au garage des anciens véhicules utilitaires, et au matériel technique de la commune. En 2008, dans le cadre de l’illumination des bâtiments municipaux, les fenêtres de la tour de séchage se colorent de rouge à la nuit tombée. Aujourd’hui après le réaménagement de la place de l’église, le vieil Arsenal retrouve son allure initiale avec son fronton original. (Sources : archives municipales d’Ivry la Bataille)