• Accueil
  • Plan du site
  • Nous contacter
  • Rechercher
  • Diminuer la taille de la police
  • Rétablir
  • Augmenter la taille de la police
IVRY LA BATAILLLE

Visite du patrimoine/Visitez Ivry/Abbaye

Abbaye

L’ABBAYE « NOTRE DAME » D’IVRY LA BATAILLE

En 1070, un échanson de Guillaume le Conquérant, Roger d’Ivry, fonde l’abbaye d’Ivry où il installe des religieux de l’ordre de Saint Benoît parmi lesquels se succèdent 47 abbés. Cette église fut dédiée à Notre Dame et St Pierre et comptait 7 religieux à l’époque de son édification. Elle deviendra la propriété de Diane de Poitiers qui y plaça l’un des abbés le plus connu et bâtisseur de son château d’Anet Philibert Delorme qui est architecte. Plusieurs fois démolie et reconstruite, l’abbaye d’Ivry ne résista pas à la Révolution. Ne subsiste qu’un portail monumental orné de sculptures du XIe siècle. Une gravure offerte par le Comte de Reizet à la Mairie d’Ivry reprend le plan de l'abbaye d'origine.

La chance ne fut pas l’emblème de cette confrérie.

1087 elle devient un véritable camp retranché et est incendiée.
1240 reconstruction de l’église.
1250 16 religieux y vivent.
1255 il ne reste que 13 moines.
1258 18 religieux partagent leur vie avec de nombreuses personnes qui entrent et sortent librement de l’abbaye (dont beaucoup de femmes !!!).
1269 15 moines
1303 à 1349 la situation se détériore fortement.
1470 une très mauvaise gestion et la guerre de 100 ans ruinent et désolent le monastère.
1549 reprise des lieux par Philibert Delorme (l’architecte du château d’Anet). Il fit faire d’énormes travaux (ses stalles sont visibles dans l’église St Martin d’Ivry à présent).
1563 pillages des calvinistes
Reconstruction sauvage du lieu
1590 le 14 Mai Bataille d’Ivry remportée par Henri IV.
1600 l’ordre règne à l’abbaye Notre Dame d’Ivry avec 6 religieux
1633 il n’en reste que trois.
1669 état déplorable du domaine
1722 3 religieux peuvent survivre avec les faibles revenus de cette abbaye en déclin.
1766 / 1775 fermeture de l’abbaye.
1790 Le Prieur Dom Leroux et un religieux ont rebâti l’essentiel de l’abbaye.
1791 l’inventaire du lieu fait état d’ornements somptueux : tableaux, statues, contre table sculptée et dorée…
1794 acte de terrorisme, pillage. Il reste des bâtiments qui sont transformés en filature de coton.
Au XIXe siècle on utilise la force motrice de l’eau traversant le domaine. Des ateliers s’y installent (fabrication d’instruments à vent, de peignes et autres vieux métiers…)